4.jpg

Chaque séance est unique.

C'est un moment de détente rien que pour vous, alors laissez-vous guider !

Avant chaque massage, un instant est dédié à la découverte de vos envies et à l'écoute de votre corps.

Je me déplace à domicile et en entreprise avec tous les éléments nécessaires à votre bien-être (musique, draps, chauffage, huiles ,etc...). Toutes les huiles végétales et essentielles sont sélectionnées avec le plus grand soin en fonction de votre peau et du massage reçu. Les linges sont à usage unique.

Vous pouvez garder vos vêtements ou être en sous-vêtements, tout dépendra du type de  massage et de vos préférences. 

Il est conseillé avant de recevoir un soin de ne pas faire de repas lourd. Aprés la séance accordez-vous, autant que possible, un instant de calme et évitez toute activité physique trop intense. Le massage permet à votre corps d'éliminer les toxines, pour cela, aidez-le en buvant régulièrement de l'eau, thé ou infusion.

Pour profiter de votre massage en toute sérénité, il est important de prendre connaissance des contre-indications suivantes : 

     -  Plaie, dermatose ou dermite, tuméfaction, ecchymose, brûlure, entorse, déchirure musculaire ou ligamentaire, fracture, varice, phlébite, lymphangite, ostéoporose, spondylite, infection bactérienne ou virale, maladies inflammatoires aiguës, hémophilie, affections longue durée, problème cardiaque, diabète.

Il est également déconseillé d’être massée dans les 3 mois suivants une intervention chirurgicale ou dans les 3 premiers mois de la grossesse.

 

L’utilisation d’huiles essentielles est proscrite chez les femmes enceintes, les bébés et les très jeunes enfants.

En cas de doute, il est primordial de demander l'avis de votre médecin.

Nature des Massages

Je  propose des massages bien-être, non thérapeutiques et non sexuels. Il ne s’agit en aucun cas de massage médical ou de kinésithérapie, conformément à la loi du 30 avril 1946, au décret n° 60665 du 4 juillet 1960, à l’article L489 du code de santé publique et au décret n° 96-979 du 8 octobre 1996. Toutes ces techniques n’ont pas pour but de remplacer un avis médical. Aucun arrêt de traitement médical ne sera demandé